i

COLLEGE BERCE

Réhabilitation bioclimatique

  • Consommation énergétique : Objectif Cep = -72 % kW/m2.an

  • Consommation chauffage : Objectifs: Restructuration = 9,8 / Neuf = 3,9 kW/m2.an

  • Principes de la construction passive

  • Existant: structure béton existante + mur à ossature bois avec isolation renforcée par l’extérieur. Extension: Structure apparente panneaux multiplis bois type lamibois

  • Laine de bois (matériau biosourcé) / Bardage chêne massif / Menuiseries mixte bois-alu / Toiture végétalisée

  • VMC double Flux, récupération de chaleur dans les coursives orientées Sud en hiver- Systême Bi-pass - récupération air extérieur en été

  • Maître d'ouvrage : DEPARTEMENT DE LA SARTHE
  • 2019
  • Luceau - 72500
  • Surface créée : 2706m2
  • Surface restructurée : 4519m2
  • 9 151 000€ HT
  • Equipe Architecture Plurielle / OUEST STRUCTURES / EICE / SERDB / POLENN

La réhabilitation et l’extension du collège Bercé à Luceau incarne un double défi: redonner une lisibilité programmatique tout en réorientant les espaces de vie vers les vues et la lumière.

Dans la continuité des recherches de l’agence autour d’une architecture biosourcée et bioclimatique, l’adaptation de l’existant a été conçu à partir d’un matériau: le bois et d’un élément fondamental: le soleil.

Restructurer les espaces au gré du soleil
Le collège conçu selon les principe de la préfabrication des années 70 présentait une organisation où les locaux de services profitaient de l’orientation Sud, où les élèves déjeunaient sous une lumière artificielle. La réorganisation spatiale autour d’un hall sur trois niveaux a permis de simplifier les flux et de faciliter la pédagogie et les connexions entre les différents pôles.

Profiter de l’existant, retrouver de la lumière
Afin de profiter de ce qui est déjà là, la structure existante du collège a été conservée au maximum. Les locaux aveugles ont été supprimés pour laisser place à des patios qui irriguent la lumière dans les circulations et créent des espaces de convivialité.

Bâtiment capteur
Les pôles s’articulent autour d’un bâtiment “capteur” qui permet au collège de se chauffer grâce à l’énergie gratuite du soleil. La chaleur captée graçe à une façade totalement vitrée au Sud est redistribuée vers les autres locaux au Nord et vers les bâtiments voisins qu’il irrigue.